02 septembre, 2009

Occupation double et le Banquier de retour: Jean Charest Jubile!

Le retour à la télé des émissions à forte côte d'écoute est une bénédiction du bon Dieu pour Jean Charest. Pendant que le peuple se laisse endormir devant ces insipides émissions de mauvais goûts le grand bâtisseur du Québec s'en donne à cœur joie.

Le ministère des transports accorde des contrats sans appel d'offre à la compagnie d'asphaltage qui appartient au ministre Whissell. Ça ne doit pas être normal car un ministre ne peut être propriétaire d'une entreprise et obtenir des contrats de l'état. FAUX!

Pourquoi est-ce faux? Parce que Jean Charest a abaissé les règles d'éthiques qui interdisaient à un ministre de posséder une entreprise et d'obtenir des contrats de l'état. Avant que Charest mettre la patte sur cette règle d'éthique si un ministre décidait de garder son entreprise il ne pouvait obtenir des contrats de l'état.

Quand Jean Charest voit arrivé l'automne il jubile car il sait que le bon peuple va aller travailler tout les matins et n'avoir qu'un seul sujet de conversation au bureau. Occupation double et le Banquier. Charest lui peut bafouer les règles les plus élémentaires sans que personnes s'en aperçoivent. Donc quand Pauline Marois demande au ministre Whissell de quitter son poste de ministre, Charest a beau jeu de répondre que toutes les règles ont été respectées. Et le peuple il est d'accord avec Charest car il n'a rien vu de la fourberie. Il dormait au gaz en regardant le Banquier distribuer les $$$$.

Il ne faut pas s'attaquer à l'opportuniste ministre du travail qui possède une entreprise et qui obtient des contrats de l'état. Il faut s'attaquer à ce premier ministre, ce grand bâtisseur, le frisé de Sherbrooke: Jean Charest. C'est à lui qu'il faut s'en prendre, il faut que l'opposition martèle le message que c'est Jean Charest l'escroc qui change les règles pour satisfaire des amis.