28 avril, 2010

L'illusion d'un monde meilleur de Joanne Marcotte.

Comme je disais sur Twitter dernièrement, je suis en train d'écouter le documentaire de Joanne Marcotte, "L'Illusion tranquille".

Comme je manque cruellement de temps, j'écoute le documentaire par petit bout et je prends des notes. J'ai donc décidé d'écrire une série de petits billets pour réagir au fur et à mesure.

Primo, qui est Joanne Marcotte? Tiré de Wikipedia, voici ce qu'on en dit: Joanne Marcotte est une militante conservatrice québécoise qui s'est fait connaître en réalisant l'essai politique L'Illusion Tranquille qui attaque le modèle québécois. Elle est détentrice d'un baccalauréat en génie informatique de l'Université Laval.

En 2007, elle a représenté l'ADQ au sein du groupe de travail chargé de revoir le financement du système de santé du Québec présidé par Claude Castonguay.


Je vais aussi ajouter la portion "Critique" dans le site Wikipedia qui d'écrit Mme. Marcotte ainsi: Dans la lignée de l'ADQ2, Joanne marcotte est une émule de l'idéologie néoconservatrice, qui fut aussi celle de George W. Bush, pour affaiblir les mécanismes de protections sociales et la liberté citoyenne au profit de la liberté économique de certaines grandes entreprises. Cette réduction monodimensionnelle est typique de l'Institut Fraser, un think tank néoconservateur, source d'inspiration indéniable de Joanne Marcotte.

Les outils analytiques de l'Institut Fraser sont pensés en fonction du modèle économique cher à certaines multinationales canadiennes et états-uniennes, ce sont ces outils qui servent aux jugements de Mme Marcotte dans son essai qu'est L'Illusion tranquille contre le modèle québécois. Et non sans raison, certains voient dans son discours une «impusture tapageuse»4.