20 mai, 2010

Le 20 mai 1980 j'avais 12 ans bientôt 13.

Mes souvenirs de cette journée précise sont plutôt vagues. Par contre quand je repense à l'époque et à ce que je vivais mes souvenirs sont beaucoup plus précis.

Je suis le deuxième enfant d'une famille de 4, rare de nos jours 4 enfants, ayant reçu une éducation très strict. Mes parents étaient croyant, très croyant, mon père étant un organisateur très actif dans un mouvement politico-religieux, les Bérets-Blancs.

Des communistes il y en avait partout. J'en entendais parler tout les jours des dangereux communistes et à cette époque le plus souvent nommé de ces communistes était René Lévesque. En fait depuis 1976 que le discours était le même à la maison. Combattons ces communistes de péquistes.

J'avais un drapeau du Canada dans ma chambre et une photo de Louis Évan fondateur des Bérets-Blanc en plus des nombreuses icônes religieuse et du scapulaire que je devais porter. J'imagine que tout cela devait me mettre à l'abri des péquistes et des communistes.

Je venais tout juste d'avoir 18 ans quand j'ai quitté le nid familial pour voler de mes propres ailes. Ayant eu de mon père le goût de la chose politique, j'ai continué de me tenir informé et de me former. J'ai découvert qu'il y avait un autre discours que celui j'avais appris par mes parents.

Aujourd'hui 30 ans plus tard et 2 référendums plus tard mes parents n'ont pas changé d'option politique. Je pense même que leurs positions ce sont durcis. Ils sont des conservateurs au fédéral et ils voteraient pour les Libéraux au provincial même si c'était un cochon qui les dirigeait.

De mon côté je suis devenu un séparatiste pas pour autant communiste et je véhicule des idées de gauche. Mes parents sont bien sur déçus des positions que je défends mais respect mes choix. Je vais adopter la même position avec mes enfants qui sont d'une génération qui n'a pas connu de référendum.

Le 20 mai 1980 j'avais 12 ans bientôt 13...