03 septembre, 2010

Réseau Liberté Québec : l'événement du 23 octobre. Pourquoi je n'irai pas.

Le 23 octobre prochain, le Réseau Liberté Québec, récemment créer par 6 citoyens, Éric Duhaime, Roy Eappen, Gérard Laliberté, Joanne Marcotte, Ian Sénéchal et Guillaume S. Leduc, nous invite à participer à une journée de propagande de droite afin de légitimer leur mouvement.

Voici d'ailleurs un extrait de leur site web: « Convaincu qu'il existe un marché politique constitué de gens qui souhaitent de sérieuses réformes au Québec, Réseau Liberté-Québec propose une journée de conférences, de réseautage et d'échanges à l'intention de gens qui partagent un même diagnostic de l'état du Québec et qui croient que le modèle québécois a atteint ses limites. "

Aussi louable, peux être le désir de liberté des membres fondateurs de ce regroupement, la base partisane qui sera présente dans la salle cette journée-là ne m’intéresse pas du tout. Dernièrement, sur le blogue de Simon Leduc, j'ai lu un commentaire qui pour moi est représentatif de la base idéologique des membres qui participeront à ce rassemblement du 23 octobre.

Voici ce commentaire dans le blogue de Simon Leduc, paru le 27 août 2010, à propos d'un billet portant le titre : « le Parti libertarien du Québec ». Le genre de monde que je ne veux pas côtoyer.

« Anonyme a dit…

BRAVO! Enfin quelqu'un qui ose dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas!

Quelle bonne idée : moins d'intervention, plus de gros bon sens!

Où étiez-vous toute ma vie?

C'est vrai qu'il faut cesser de penser qu'on peut aider le monde. Pourquoi faudrait payer pour ceux qui n'ont pas de chances? Anyway, les pauvres, c'est toute des paresseux. Si on arrête de payer, vous allez voir qu'ils vont se réveiller sur un temps rare. On les verra pu boire leur bière à 4heure de l'après-midi pendant que je travaille.

Pis les malade, pis les infirmes aussi. c'est le temps que le monde s'occupe de lui-même. Le rêve du Québec nous a mis dans une position intenable : on paye pour tout le monde. Ça n'a pas de maudit bon sens. Des valeurs collectives? Non merci! Je préfère m'occuper de moi même et de ma famille.. Les autres, qu'ils crèvent s'ils sont pas assez forts et intelligents pour s'organiser.

On va le changer, le Québec!

Si nous aussi on avait des politiciens comme au États-Unis. Mais je d'accord avec vous, Nathalie Elgrably, ça nous ferait une bonne Sarah Palin!

Le seul que vous oubliez, c'est Jeff Fillion. Je comprends votre point de ne pas former de ministère de la culture (sérieux, les artistes, qui a besoin d'eux? Les bons, ils travaillent déjà à TVA. Pas besoin des autres). Mais il me semble que JEff Fillion à la tête du ministère de la culture et des communications ferait une super job. Imaginez un de ces BS de luxe qui vient le quêter : y dirait non!

Mettons un Robert Lepage qui fait travailler des centaines de personnes : fini... terminé! Qu'il aille s'installer à New York ou à Londres, nous on a pas besoin de ça ici.

Donc, Jeff Fillion pourrait avoir le ministère de la Culture, des Communications et des sports. Lui, il ramènerait les nordiques en pas de temps et il ferait une course de nascar à québec. Ça c'est du cash bien investit.

Sérieux, je suis avec vous sur toute la ligne - arrêtons de payer à l'état... Payons plus cher à des compagnies d'assurances... Ça va coûter la peau du cul, je pourrais pu rien me payer d'autres, mais moins, je vais choisir qu'elle compagnie je donne mon argent. » FIN DU COMMENTAIRE.

Le bout que je préfère le plus c'est quand il dit: « (sérieux, les artistes, qui a besoin d'eux? Les bons, ils travaillent déjà à TVA. Pas besoin des autres). » On remarque ici la grande culture de ce spécimen.

Le 23 octobre, je n'y serai pas.