01 septembre, 2010

Le président honoraire à vie de Fathers for justice

Comme je fais tout les matins, après m'être préparé un silex de café, je vais consulter la liste des blogues auxquels je suis abonné, pour voir s'il y a du nouveau. Surpris, ce matin je découvre que je fais partie d'un palmarès sur le blogue, de Jean-Luc Proulx, « Le Québec de demain ».

Son palmarès est dédié, selon lui, à des blogues qui ne partagent pas ses idées. On retrouve sur ce blogue des noms comme, Patrick Lagacé, André Pratte, Richard Hétu, Renart Léveillé, votre humble serviteur et quelques autres personnes. (Jeanne Émard, La Kaverne, Jimmy St-Gelais, Astidastineux et Papitibi)

Pour chacun des blogues, Jean-Luc Proulx en fait une description bien personnelle et très peu flatteuse. Je n'ai rien contre ça, il a le droit à son opinion et il est libre de la partager sur son blogue, il en est le propriétaire.

D'ailleurs, voici la description qu'il fait de mon blogue : "Cyberlou-lou qui insulte avec les mots : un néo-créditiste de gauche, un ancien camelot du torchon Vers demain, fils de Bérêts blancs, anti-américain, anti-droite sous toutes ses formes, diffamateur compulsif de toutes les idées qui sont un peu plus à droite des siennes, bref, un type qui est à l’image de sa marraine, l’illustre Gilberte Côté-Mercier, et dire que c’est un souverainiste (Seigneur!!!)!!! »

Il (Jean-Luc Proulx) se lamente d'avoir été banni des commentaires de trois des cinq derniers blogues de la liste, sauf pour celui de Papitibi et le mien ou il dit s'être banni lui-même parce que je l'aurai insulté. Jean-Luc Proulx aime jouer à la victime tellement, qu'il se bannit lui-même d'un blogue quand on ne le fait pas pour lui. Il est offusqué, d'avoir été insulté par moi sur mon blogue, alors que lui se permet d'insulter tout le monde sur son blogue et ceux des autres. MÉCHANT CONNARD! Oups! Une insulte.

Je ne vais pas te faire le plaisir de te bannir de mon blogue, d'ailleurs personne n'est banni sur mon blogue.

Que dire de plus sur ce personnage préhistorique? Ah oui! Jean-Luc Proulx est un homme profondément frustré dans sa condition d'hommes. Il se sent oppressé par les femmes, la féminité, le féminisme. Ça fait de lui, le parfait président honoraire à vie et membre illustre de Fathers for Justice, ce brillant rassemblement d'hommes impuissants et frustrés, qui bloquent des ponts pour faire chier le peuple. Il est tellement carencé qu'il ne peut entretenir de relations à long terme avec ceux qui l'entourent. Ça tourne toujours au vinaigre et chaque fois il jette le blâme sur les autres.