11 août, 2009

Le troisième devient quelqu'un.

Ce matin je reviens sur le sujet de l'heure dans l'actualité municipale de Montréal.

L'arrivée du juge Gomery dans l'arène politique Montréalaise donne soudainement au troisième candidat en liste une crédibilité médiatique incroyable.

Pourtant quand on examine en profondeur le programme électorale de ce parti (Projet Montréal) tous les éléments sont là pour faire de ce parti un aspirant sérieux pour dirigé la ville devenu la mal aimée du Québec depuis quelques années.

- Réduire le coût du transport collectif
- Favoriser la marche et le vélo
- Dévelloper les infrastructures férroviaires
- Implanter un réseau Nouveau Tramway
- Innover en matière de transports de passagers et de marchandises
- Favoriser l'activité commerciale dans les quartiers

Ce ne sont là que quelques points sur lesquels Projet Montréal veut travailler.

Montréal a besoin de changer d'image et cela doit passer par un changement dans la manière administrative. Je ne pense pas que le parti du Maire Tremblay puisse renversé la vapeur et avec Louise Harel j'ai peur que ce soit toujours la guerre avec les anti-péquistes bornés.

Je vais suivre avec intérêt les activités de Projet Montréal au cours des prochaines semaines.