11 août, 2009

Les deux mains sur le volant.

Le gouvernement Charest voulait avoir les deux mains sur le volant et disait avoir compris de son arrogance passée, après avoir fait un cours mandat comme gouvernement minoritaire.

Chasser le naturel et il revient au galot. Le ministre Bolduc s'entête à vouloir garder sa loi 34 intact malgré le mécontentement générale. En commission parlementaire différent groupe sont venus dire qu'il n'était pas nécessaire d'inclure les avortements dans cette loi, qui elle a sa raison d'être.

Entêtement du gouvernement Charest, égo trop gros du ministre, mauvaises habitudes libéral, on ne sait trop. Présentement la pression commence à être forte sur les épaules du ministre. Je pense qu'il aurait avantage à revoir les principes de la méthode Toyota.

Je suis persuadé que Jean Charest commence déjà à chercher un remplaçant à son ministre vedette. La rouleuse de RRR pourait venir en renfort et amener avec elle les pépines en PPP pour construire le CHUM.