19 février, 2010

Colonisé et assimilé.

En réponse à l'article publié sur le blog du Brouilleur d'ondes, voici ma réponse.


Voilà l'exemple parfais d'un colonisé assimilé de première classe.

Tout ce que vous trouvez à dire dans votre article c'est que les problèmes du Québec sont à cause des maudits séparatistes de gauche.

Donnez moi des exemples ou nos journalistes québécois ne font que critiquer les JO de Vancouver.

Le complexe existentiel québécois de la langue, comme vous le dites, n'est pas un complexe. Dans le cas des JO de Vancouver c'est un fait. Dans la charte du CIO la langue première est le français et les comités organisateurs doivent s'y soumettre. Pas pour faire plaisir au séparatistes québécois mais pour l'ensemble des francophones de la planète qui regarde les JO.

Et si les JO c'était tenu à Québec j'ai aucune crainte que l'anglais aurait été respectée d'ailleurs les JO de 1976 à Montréal en sont la plus belle preuve. Aller revoir les cérémonies d'ouverture et de fermeture dans les archives de Radio-Canada et vous verrez que l'anglais y était présent en tout temps. Savoir respecter la charte Olympique.

Vous êtes tellement colonisé et assimilé que vous trouvez même le tour d'accuser les journalistes de régions d'être les plus mesquins. Faut tu avoir le nez rivé sur son petit nombril pour accuser les gens en région.

Le Québec semble être peuplé de gens tellement pas à la hauteur de ce que vous êtes, vous le grand canadien, pourquoi ne pas aller vivre dans une autre province du ROC avec des gens à votre hauteur